Conseils capillaires de l'Atelier Red'One

Les questions réponses de l’Atelier Red'One, spécialiste des soins capillaires à Neuilly-sur-Seine et à Paris 16.

1 - Comment faire pour améliorer la brillance de ma chevelure ?

Pour améliorer la brillance de votre chevelure mettre, après avoir effectué votre rinçage, un peu de vinaigre ou de jus de citron, terminer par un jet d'eau froide.

Ces gestes contribuent à refermer les écailles des cheveux, améliorant ainsi leur brillance.

2 - Puis-je faire une permanente et une couleur le même jour ?

Ne jamais faire une permanente et une couleur ou des mèches le même jour.
Le cheveu ne le supporterait pas. Toujours s'accorder au moins un délai de 3 semaines entre chaque travail de technique.

Ne pas oublier de faire des soins réparateurs avant et après.

3 - Quels sont les facteurs agressifs pour les cheveux ?

Le soleil, l'humidité et la pollution sont des facteurs importants d'agression pour les cheveux. Il est donc nécessaire de leur assurer une protection. Il est tout à fait naturel de perdre des cheveux tous les jours : les cheveux se renouvellent de façon permanente. De plus, la densité capillaire diminue avec l'âge.

Comme les ongles, les cheveux sont des organes vivants. Ils ont un cycle de vie de 6 ans en moyenne. En général, on perd plus facilement ses cheveux à l'automne : c'est donc le moment idéal pour faire une cure anti-chute afin que le cheveu repousse avec le plus de vitalité possible.

4 - Peut-on se laver les cheveux tous les jours ?

On peut laver ses cheveux tous les jours, à condition d'utiliser un shampooing réservé à un usage quotidien. Une erreur : l'emploi des shampooings pour bébé. Il est conseillé d'utiliser un shampooing adapté à sa nature.

5 - Après la ménopause

Certaines femmes souffrent d’une chute de cheveux au moment de la ménopause. Cette période est marquée par une baisse de la sécrétion de progestérones et d’oestrogènes et une accélération de la production de la testostérone. Ce déséquilibre peut entraîner des chutes de cheveux, car les fibres capillaires deviennent moins vigoureuses et s’affinent puis finissent par tomber. Lorsque le phénomène est intense, la chevelure est alors clairsemée. Certaines espèces de plantes permettent d’atténuer cette calvitie due à un problème hormonal. Avant de suivre les conseils qui vous sont prescrits ici, il est essentiel de retenir les deux précautions qui suivent : respectez les doses d’une part et d’autre part une consultation auprès d’un médecin est impérative. L’objectif est d’avoir son avis par rapport à votre situation personnelle. Et si au passage il vous fait une prescription, celle-ci est prioritaire par rapport aux remèdes naturels exposés ici. Ces derniers deviennent alors des soins complémentaires.

L’infusion de sauge est un traitement naturel qui a fait ses preuves. Elle consiste à verser une cuillère à café de sauge en poudre dans 15 cl d’eau chaude. Après 15 minutes, retirez la sauge et buvez la tisane obtenue. Procédez ainsi 3 fois par jour jusqu’à ce que vos cheveux soient moins fins. Il faut préciser que ce remède ne convient pas aux femmes qui sont en train de suivre un traitement contre le cancer du sein. Par ailleurs, vous pouvez mettre quotidiennement de la poudre d’ortie ou de la poudre de prêle dans votre yaourt ou votre confiture. Une ou deux consommations quotidiennes suffisent. Autres alternatives, prenez 2 capsules d’huile d’onagre par jour. Enfin, la Ménophytéa capillaire à base de 3 plantes (sésame, ortie et amarante) prise en cure de 3 mois est souvent recommandée.

6- Le stress est-il en cause dans l’apparition de vos cheveux blancs ?

Vous êtes encore dans la fleur de l’âge et vous menez une vie trépidante bercée entre succès, échecs, moments de quiétude et stress permanent. Puis tout d’un coup, un premier cheveu blanc apparaît, puis un deuxième… petit à petit, votre chevelure devient grise.

D’où la question que vous vous posez : votre rythme de vie intense et toutes les tensions que vous accumulez et accusez sont-ils en cause dans le blanchiment de vos cheveux ?

Le professeur Michael Stern, de l’Emergency Medicine Physician de l’hôpital presbytérien de New York, apporte la réponse à cette interrogation. Le stress et les multiples tensions que vous subissez n’ont rien à voir avec vos cheveux qui blanchissent.

Il s’agit d’un phénomène chimique qui se produit à n’importe quel moment et qui est irréversible. Le vieillissement est la première explication de l’apparition des cheveux blancs. L’hérédité entre également en ligne de mire lorsqu’il s’agit de détecter les causes de ce phénomène. Il peut aussi s’agir d’effet secondaire consécutif à un traitement médicamenteux.

 

Dans tous les cas, il se passe la même réaction au sein des bulbes capillaires, entraînant l’estompage puis la disparition de la couleur des cheveux. Le corps contient de la mélanine, à qui l’on doit la couleur de nos cheveux. On y trouve également du peroxyde d’hydrogène. En principe, le volume de mélanine est largement supérieur à celui du peroxyde d’hydrogène. Mais avec l’âge ou suite à un évènement particulier, les proportions sont inversées et la quantité de mélanine diminue au profit de celle du peroxyde d’hydrogène. C’est ainsi que les nouveaux cheveux qui poussent n’ont plus de couleur et apparaissent donc blancs. Si vous avez l’impression qu’en période de fort stress vos cheveux blanchissent, c’est tout simplement parce qu’ils chutent (oui, le stress accélère la chute des cheveux). De ce fait, les cheveux blancs déjà présents sur votre cuir chevelu sont plus nombreux que les cheveux noirs.

crédit photos : Axel Saxe

Barbier

Un barbier est une personne, dont le métier consiste à entretenir les cheveux et/ou la pilosité faciale des hommes. Son métier est proche de celui d'un coiffeur, en plus spécialisé. Il doit savoir raser de près et à blanc. Le barbier est un statut qui a disparu en 1989 ainsi que le titre de Maître Barbier.

Les tarifs :

  • La barbe à 25 €
  • La coupe homme à 38 €